• Croatie 1992

    Croatie 1992

    Durant mon séjour Slovène avec trois amis, nous fîmes la location d'un petit voilier a partir d'Opatja pour visiter pendant quatre jours les iles Croates aux abords. Que de merveilleux souvenirs qu'une eau limpide et claire de l'Adriatique, la non moins fabuleuse Krk (photo), les dauphins nageant autour du bateau...  Pendant que le pays nous hébergeant était en guerre avec le reste de la Yougoslavie, nous voguions sous pavillon Danois (mystère de la location) et ou je tenais la barre dans une décontraction nonchalante (photo) sans me soucier du sort des autochtones sur le continent a quelques milles marins un peu plus au sud. Je reçut une "gifle" de conscience quelques jours après: Avant de partir a l'Opéra de Ljubljana ou l'on représentait Don Carlos. Je ne savait pas nouer une cravate (je n'ai jamais su !), donc, en allant chercher un ami a son Hôtel, je demande a nombre de gens présents : liftier, maitre d'hôtel et autres s'il pouvaient faire couler un nœud dans ce "ruban coloré" pas de succès ! d'aucun savait effectuer ce geste Auguste du nouage de soie !!!. Quand un petit bonhomme vint interpeller ce groupe dubitatif devant ce dilemme, "moi je sait !". Cet homme gracile accompagné de sa femme et de ses deux jeunes enfants étaient assis bien sagement sur un banquette de la réception, vêtus  a la limite des hayons de fripier, ayants deux baluchons visiblement confectionnés dans la hâte. Il me fit donc avec ses petites mains expertes l'objet de ma quete. Apres l'avoir remercié chaudement, je m'enquis de savoir qui pouvait etre ces personnes en guenilles dans un tel endroit.On me fit réponse que ces "gens" étaient des réfugiés Croates avec un bon de réquisition de logement et dans l'attente du bon vouloir de la direction pour leur attribuer sur quelques jours avant un nouveau départ vers l'inconnu..  Nous fîmes en sorte que cette chambre leur soit donnée. Trois jours plus tard, je tachais de prendre des nouvelles de ces pauvres bougres, ils étaient partis... pour ou ? comment ? je n'ai jamais su.. ni même le nom de mon "sauveur" qui me permit ce soir la d'apprécier la musique de Verdi. Une morale a cette histoire véridique, je le jure devant l'humanité ! il faut ouvrir les yeux un tant soit peu peu plus grand, et notre regard changera envers ceux qui ne font pas forcement parti de nos proches. Pour finir, une vidéo des iles Croates (désolé pour la qualité médiocre) mais reposante a l'esprit et dédicace particulière a tous ceux qui ont subis cette guerre atroce que fut celle de la Yougoslavie, indigne de l'Europe en début des années 90 ! 

     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Août à 09:59

    Bonjour

    merci de cet émouvant souvenir du pays croate,

    des gens passent et disparaissent de nos vies comme ça

    vous les avez aidés un peu c'est deja bien

     

    superbe video, on apprecie de voir un peu de ce pays, merci

    2
    Dimanche 5 Novembre à 17:42

    ah oui c'est magique et ça doit te rappeler de beaux souvenirs !  je me suis régalé  A+  belle soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :